Thermomètres trompeurs (III) : la dette publique en % du PIB

Comme tout le monde, j’ai utilisé et j’utiliserai encore le « ratio dette/PIB » dans mes analyses de la dette publique. Mais avec précaution, parcimonie et esprit critique. Car, nous allons le voir, à ne publier, commenter et comparer (selon les pays) pratiquement QUE ce rapport, on tombe dans l’un des multiples « pièges de la dette publique », pour reprendre le titre du livre d’Attac… dont les auteurs ne sont pas tombés dans le piège. (lire la suite…)