Nouvelles estivales d’un pays qui affiche l’égalité au fronton de ses édifices publics

L’Insee vient de lever le voile sur le montant (en 2005) et sur l’évolution depuis 10 ans des salaires des chefs d’entreprises [1], hors « intéressement, stock-options ou tout autre revenu du capital quand le PDG est aussi actionnaire de l’entreprise ». On ne s’intéresse dans cette étude qu’aux chefs d’entreprises salariés (disons PDG) à la tête de sociétés de plus de 50 salariés, soit 23 000 PDG. 93 % d’entre eux sont des hommes. Mais les choses évoluent : en dix ans, la proportion de femmes a progressé de… 1,1 point. Faites le calcul : à ce rythme, l’égalité est au bout du chemin… dans quatre siècles. Et si l’on s’inspirait des Norvégiens, qui sont parvenus, par une loi contraignante, à imposer la présence de plus de 40 % de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées[2] ? Fermons la parenthèse. (lire la suite…)