Moisson d’été

Mon apathie estivale n’a pas empêché certains lecteurs de continuer à envoyer des commentaires. Merci. J’y répondrai sans tarder. Je mets en ligne aujourd’hui deux textes. Celui-ci concerne– à chacun ses obsessions – les inégalités, l’urgence climatique et les nouveaux indicateurs « au-delà du PIB ». Le second est déconseillé à ceux qui souffrent d’une allergie aux concepts économiques, pathologie bénigne et qui se soigne, à condition de ne pas abuser des prescriptions. (lire la suite…)