Merkel persiste et signe sur le « plein-emploi » d’ici 2025



Les Echos

En campagne pour les législatives de septembre, la chancelière allemande a réaffirmé vouloir passer sous la barre des 3 % de chômage.

On ne change pas des principes qui gagnent. En meeting ce samedi pour les législatives de septembre, Angela Merkel, qui brigue un quatrième mandat consécutif, a confirmé que l’Allemagne était en mesure d’atteindre le plein-emploi d’ici 2025.

« Nous nous sommes fixé le plein-emploi pour 2025, c’est-à-dire un taux de chômage sous les 3 %, et je crois que l’on peut y arriver », a affirmé la dirigeante chrétienne-démocrate lors de son premier discours de campagne tenu à Dortmund (ouest).

5,7 % de chômage en 2017

La chancelière, en poste depuis 2005, a souligné que pour parvenir au plein-emploi, un objectif déjà annoncé en juillet, les efforts seraient renforcés dans l’accompagnement des chômeurs de longue durée, dont le nombre dépasse le million en Allemagne.

La chancelière a par ailleurs défendu son action à la tête du pays, alors que le nombre de sans-emploi est passé de plus de 5 millions lors de son arrivée au pouvoir à environ 2,5 millions aujourd’hui, soit un taux de chômage se situant en juillet dernier à 5,7 % de la population active. « Nous avons aujourd’hui 44 millions d’actifs en Allemagne. Ce sont vraiment de très bons chiffres », s’est-elle félicitée.

La leader conservatrice est bien partie pour décrocher le 24 septembre prochain un nouveau mandat à la tête de la première économie d’Europe. L’alliance CDU-CSU est créditée de 37 à 40 % des suffrages, quand le Parti social démocrate  (SPD) navigue entre 23 et 25 %.








Source link