Matérialisme hystérique, ultracapitalisme et climat

Le capitalisme a de tout temps organisé, dans sa quête de profits, la croissance de l’exploitation des ressources matérielles de la nature et la croissance des activités de transformation de la matière sous ses diverses formes. Certains pensaient qu’avec l’avènement des « nouvelles technologies » et la progression presque universelle du poids des services dans l’emploi (même en Chine) le nouveau capitalisme se dématérialiserait largement, soulageant ainsi la pression écologique de l’humanité. (lire la suite…)