Le théorème du gâteau qui doit grossir et le retour des propibes

Parmi les grands commandements de la religion de la croissance figure en bonne place le « théorème de la croissance comme préalable ». Ce théorème est à ranger verticalement après celui, plus ancien, d’Helmut Schmidt : les profits d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après-demain. On a vu depuis ce qu’il en était. (lire la suite…)