Le gouvernement sort en catimini ses (mauvais) chiffres de la pauvreté

Merci à mes amis d’ATD-Quart Monde, dont le communiqué publié le 3 janvier et reproduit intégralement en annexe a suscité ce billet. Vous l’avez peut-être oublié : Nicolas Sarkozy et son ami de l’époque Martin Hirsch avaient juré en octobre 2007, la main sur le cœur et sur le portefeuille, qu’on allait réduire de 30 % avant 2012 le nombre de pauvres (au sens de la pauvreté monétaire). (lire la suite…)