Le bonheur est-il dans le PIB ?

(ZUT ! Je mets ce texte en ligne alors que je viens d’entendre Nicolas Sarkozy remettre sévèrement en cause « nos indicateurs de richesse » et donc une croissance qu’il se proposait d’aller chercher avec les dents. Commentaire la semaine prochaine)

Une bonne vieille question pour épreuve d’examen revient en force dans le débat public, y compris dans des institutions internationales qui ne semblaient pourtant pas faire du bonheur leur tasse de thé, dont la Commission européenne : la croissance fait-elle le bonheur, ou, au moins, le bien-être ? Est-on mieux quand on a plus ?
(lire la suite…)