La Belgique, paradis fiscal pour 20.000 expatriés

La Belgique n’informe par ailleurs pas le pays d’origine de ces expatriés qui sont considérés ici comme des non résidents, ce qui leur permet de passer à travers les mailles du filet fiscal dans les deux pays.