Daniel Tanuro : post-croissance et anticapitalisme

Le cercle des objecteurs de croissance est d’une extrême diversité, les désaccords ou polémiques fleurissent entre eux – en fait guère plus que dans nombre d’organisations ou réseaux démocratiques – mais l’essentiel est le constat de la vive croissance du nombre de contestataires. Pas encore assez pour qu’on en finisse avec ce culte, comme le prouve le mot d’ordre central des « euromanifestations » qui se préparent pour le 29 septembre à Bruxelles (lire la suite…)