Charles Michel victime d’un « attentat fritier » à Namur

Une poignée de LilithS (des militantes qui refusent de se présenter comme les héritières des Femen) ont interrompu lundi midi une intervention que le Premier ministre Charles Michel devait faire devant le Cercle de Wallonie, aspergeant le chef du gouvernement fédéral de frites et de mayonnaise. Découvrez les photos dans l’article.

La suite et d’autres publications de ce blog sur 7sur7