Après l’embargo russe, les cultivateurs belges recevront 6 millions d’euros de l’Europe

Les fruiticulteurs concernés par l’embargo russe décrété début août pouvaient réclamer une compensation s’ils avaient fait enregistrer entre le 18 août et le 3 septembre le nombre d’hectares qu’ils n’avaient pas pu récolter.