Anne Fontaine : « Le sentimentalisme est le cancer de l’émotion »

« J’ai essayé d’être au plus près du mystère, de l’intériorité, du bouillonnement des personnages. Les religieuses n’ont pas de corps, juste un visage et des mains », affirme la réalisatrice de « Les Innocentes ». Entretien.